Yémen : 125 000 personnes demandent au président Macron de mettre fin aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis

Contacts presse

Pour plus d’informations sur l’une de nos campagnes ou pour une interview, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou téléphone.

press@sumofus.org

+1 516 841 1105
Amériques ; Asie

November 07, 2018

Hier, le 6 novembre, SumOfUs, accompagné de représentants de l’ACAT, Salam 4 Yemen, l’UJFP, l’ATMF et l’Obsarm, a remis au Palais de l’Elysée une pétition réclamant la suspension des ventes d’armes françaises aux acteurs de la guerre au Yémen.

La pétition, de l’ONG SumOfUs, un groupe mondial de consommateurs, travailleurs et investisseurs qui agit comme un contrepoids aux grandes entreprises, a récolté plus de 125,000 signatures.

La remise de pétition a eu lieu après la conférence de presse du « Collectif Solidarité Yémen », une coalition réunissant plusieurs organisations qui dénoncent la complicité de la France avec les crimes de guerre commis au Yémen et qui appellent à un rassemblement le 8 novembre à 18h, Esplanade des Invalides à Paris.

« La pression de l’opinion publique en faveur d’une suspension des ventes d’armes françaises aux acteurs de la guerre au Yémen ne cesse de croître, mais le président Macron continue de refuser d’entendre cette indignation », a déclaré Eoin Dubsky, Responsable de Campagnes chez SumOfUs.

« Face à une crise humanitaire au Yémen qui s’aggrave de jour en jour du fait de la guerre, il est temps que la France rompt avec ses clients en Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis. Selon l’ONU, la situation au Yémen représente actuellement un “enfer” pour les enfants. Tel est le business sur lequel les entreprises françaises d’armement comme Dassault prospèrent, avec l’aval du gouvernement français. », conclut Eoin Dubsky.

En mars 2018, un sondage inédit sur les ventes d’armes françaises, commandé par SumOfUs, a dévoilé que les trois quarts des Français (75%) estiment que la France doit suspendre ses exportations d’armes à tous les pays impliqués dans la guerre au Yémen. Le même sondage révélait aussi que 69% des Français sont notamment en faveur d’un renforcement du rôle du parlement dans le contrôle des ventes d’armes.

Depuis le mois d’avril, plus de 1 000 personnes ont participé à une campagne d’appels téléphoniques auprès des députés, menée par SumOfUs, pour leur demander de soutenir la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les ventes d’armes à destination des pays menant la guerre au Yémen. L’ONG a salué la semaine dernière la création d’une mission d’information parlementaire sur le contrôle des ventes d’armes comme un premier pas, même modeste, vers plus de transparence et un renforcement du contrôle parlementaire sur les ventes d’armes françaises.

--

Informations supplémentaires :

  1. La pétition de SumOfUs : https://actions.sumofus.org/a/que-macron-mette-un-terme-aux-exportations-d-armes-aux-yemen

  1. La tribune du Collectif Solidarité Yémen : https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/291018/yemen-briser-le-silence-et-faire-cesser-les-livraisons-d-armes

  1. La campagne d’appels téléphoniques :

https://actions.sumofus.org/a/appelez-un-e-depute-e-pour-demander-a-ce-que-la-commission-d-enquete-sur-les-exportations-d-armes-au-yemen-soit-lancee

  1. Le sondage de YouGov (mars 2018) :

https://d25d2506sfb94s.cloudfront.net/cumulus_uploads/document/raybtpipln/Rapport%20SumOfUS.pdf