Guerre au Yémen : Près de 3 Français sur 4 pour la suspension des ventes d’armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis

Contacts presse

Pour plus d’informations sur l’une de nos campagnes ou pour une interview, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou téléphone.

press@sumofus.org

+1 347 694-8546
Amériques ; Asie

+44 793 156 5986
Europe, Moyen-Orient ; Afrique

March 21, 2019

Enquête d’opinion sur les exportations d’armes françaises, réalisée par YouGov pour SumOfUs, à l’approche du 4ème anniversaire de la guerre au Yémen

Paris, 21 mars 2019 – Une écrasante majorité de Français souhaitent un contrôle renforcé des exportations de matériel militaire par la France, selon une enquête d’opinion YouGov réalisée pour SumOfUs, ONG internationale qui agit comme un contre-pouvoir des grandes entreprises.

Ce sondage, réalisé à l’approche du 4ème anniversaire de la guerre menée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis au Yémen, auprès d’un échantillon de 1004 personnes représentatives de la population française, est la deuxième enquête d’opinion réalisée en France sur les ventes d’armes. En février 2018, SumOfUs a lancé une pétition qui réunit aujourd’hui plus de 126.000 personnes qui demandent au Président Emmanuel Macron de mettre un terme aux exportations d’armes à destination du Yémen.

Le sondage révèle que :

Nabil Berbour, Responsable de campagnes chez SumOfUs :

« Plus de 126 000 membres de SumOfUs demandent au président Macron de mettre immédiatement un terme aux exportations d'armes françaises vers les monarchies du Golfe qui mènent la guerre au Yémen et qui dirigent leur arsenal militaire contre les populations civiles. Les résultats de ce sondage montrent que c’est une opinion partagée par une partie écrasante des Français. A l’approche du 4ème anniversaire de la guerre menée par l’Arabie saoudite au Yémen, il est grand temps que le gouvernement entende le message des Français, et ne pas céder au lobbying des industriels de l’armement comme Dassault et Nexter.»

« Nous espérons que cette campagne permettra en effet de questionner le poids démesuré de l’industrie de l'armement en France. Près de 3 Français sur 4 (72%) souhaitent un contrôle renforcé du parlement en ce qui concerne les ventes d’armes, à l'instar de ce qui se pratique par exemple au Royaume-Uni, en Suède ou d'autres démocraties. Nous espérons que les député-es membres de la mission d’information sur le contrôle des exportations d’armements de l’Assemblée nationale sauront entendre ce message fort et demanderont la fin de l'exception française et du non-contrôle démocratique des ventes d'armes. »